Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Les cannabinoïdes empêchent le développement du virus

Science/Cellules : à un stade avancé de la maladie du SIDA, les cannabinoïdes empêchent le développement du virus.

IACM-Bulletin du 28 mars 2012

Des chercheurs de la Mount Sinai School of Medicine, New York, Etats- Unis, ont découvert que les cannabinoïdes liés aux récepteurs CB2 activent d´autres récepteurs de certaines cellules immunes , ce qui pourrait entraver le virus du SIDA dans les étapes avancées de la maladie. « Nous savions que des drogues à base de cannabinoïdes, comme la marijuana pouvaient avoir un effet thérapeutique sur les patients atteints du SIDA, mais nous ne comprenions pas leur action sur l´avancée du virus, » a indiqué le docteur Cristina Costantino. «  Nous nous intéressions aux récepteurs cannabinoïdes en tant que possibilité d´intervention pharmaceutique pour traiter les symptômes des stades avancés de la maladie et prévenir une progression de la maladie sans les effets indésirables de la marijuana médicale. »

Le virus infecte des cellules immunes, les cellules T actives qui portent le récepteur CD4, ce qui rend ces cellules incapables de combattre l´infection. Pour se développer, le virus a besoin de l´activation des cellules T. Dans les stades avancés de la maladie, le virus mute afin d´infecter les cellules T restantes. Il pénètre la cellule en utilisant un récepteur-signal appelé CXCR4. En traitant les cellules avec un agoniste cannabinoïde qui active le récepteur CB2, ce signal est bloqué et l´infection supprimée. « Le développement d´un médicament qui vise seulement les récepteurs CB2, comme traitement supplémentaire à la médication antivirale standard, pourrait soulager des symptômes du stade avancé de la maladie, et prévenir la propagation du virus, » explique le docteur Costantino. Parce que le virus n´utilise pas les récepteurs CXCR4 pour accroitre l´infection des cellules immunes dans les premiers stades de l´infection, les agonistes CB2 ne seraient un traitement antiviral effectif que lorsque la maladie est à un stade avancé.

Suite à cette découverte expérimentale, le professeur Benjamin Chen, qui mena cette recherche, avec son équipe, à la Mount Sinai School of Medicine a décidé de développer un modèle animal afin de tester l´efficacité d´un médicament qui active le récepteur CB2. L´année dernière, une équipe de recherche de l´université de Louisiane, Nouvelle-Orléans, Etats-Unis, avait publié un article indiquant que pour les rhésus des singes infectés par le virus S (l´équivalent animal du virus du SIDA), le THC a réduit le nombre des virus et a stoppé la progression de la maladie.

Pour plus d´information :

- http://www.sciencedaily.com/release...
-  http://www.plosone.org/article/info... 3961

P.-S.

(Sources : Science Daily du 20 mars 2012 ; Costantino CM, Gupta A, Yewdall AW, Dale BM, Devi LA, Chen BK. Cannabinoid Receptor 2- Mediated Attenuation of CXCR4-Tropic HIV Infection in Primary CD4+ T Cells. PLoS One. 20 mars 2012. [in press])

  • Wissenschaft/Zellen: Cannabinoide hemmen die Vermehrung von HI- Viren in späten Aids-Stadien
Date de parution vendredi 30 mars 2012 01:16

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com